Aller au contenu
Biologie Environnement

Objectifs

Comprendre les liens entre la diversité et l’abondance des recouvrements en algues brunes et la diversité et l’abondance des gastéropodes de l’estran. Elaborer, entre scientifiques et citoyens une vision partagée de la qualité des estrans rocheux et des actions à mettre en œuvre pour les protéger.

Actions concrètes

Le bioLitien fait des relevés du varech et des bigorneaux suivant des protocoles. Les données sont saisies sur le site BioLit de Planète mer. Elles sont traitées par des scientifiques du MNHN. Enfin, elles sont restituées via le BioLimètre.

Déjà créé
En France métropolitaine

Côtes rocheuses, dans la zone de balancement de marées, de l’ouest de la France

Type de projet : Sur le terrain

Période de participation : La participation peut avoir lieu tout au long de l’année, à marée basse. Une campagne d'observation à chaque saison est recommandée

Niveau d'implication : 1 fois par trimestre

Contact

Participez

Description du projet

Au cours de leurs sorties sur l’estran, le bioLitien fera des relevés de la flore (le varech) et de la faune  (bigorneaux) suivant des protocoles adaptés à son niveau de compétence. 3 protocoles ont été développés pour s’adapter aux niveaux des différents publics. Les informations sont disponibles sur www.biolit.fr. Le premier niveau s’adresse au grand public. Il s’agit de photographier un bigorneau sur l’algue, ou à défaut l’habitat, sur lequel il a  été observé, puis de poster la photo sur le site de BioLit. 

Le second protocole est quantitatif. Il s’adresse à un public encadré par l’association planète mer ou par des structures relai (associations, organismes publics,.., enseignants). Le participant compte le nombre de bigorneaux par espèce dans un cadrat de 25×25cm (cadre de bois ou de PVC). Le cadrat est  jeté aléatoirement au sein d’une « ceinture d’algues » spécifiques.

Le troisième niveau s’adresse à un public averti (étudiants, naturalistes confirmés, chercheurs,…). Il s’agit d’appliquer le protocole n° 2 de manière systématique sur l’ensemble des « ceintures d’algues » de chaque estran et d’estimer le pourcentage de recouvrement en algues dans les différentes ceintures.

Dans tous les cas, l’action n’est terminée que lorsque les données sont postées en ligne sur le site de BioLit. 

Une fois les données traitées par des scientifiques du MNHN afin d’évaluer la qualité des estrans rocheux de l’ouest de la France, elles sont restituées aux différents publics via le « BioLimètre » bulletin d’information en ligne de Planète Mer.

La genèse du projet

Le projet est né en 2008 d’une rencontre entre Laurent Debas, Directeur de Planète mer et Eric Feunteun, Professeur en écologie marine du MNHN et directeur de la station de biologie marine au CRESCO à Dinard. L’idée initiale était d’impliquer les citoyens dans un programme de sciences participatives destiné à fournir des données sur la qualité des écosystèmes marins côtiers ou littoraux. L’idée de départ était de profiter des habitudes d’exploration familiales d’exploration des roches couvertes d’algues à marée basse pour y observer des « petites bêtes à pinces et à cornes ». Et si l’on demandait aux promeneurs des rochers de nous dire ce qu’ils ont vu ??? cela pourrait faire une belle base de données et un outil de dialogue entre scientifiques et publics sur le thème de la qualité de l’estran. 

 

La participation

Formation nécessaire

Dépend du niveau de protocole réalisé et du public ciblé.
Des formations ont déjà été réalisées pour les éducateurs environnement, enseignants et gestionnaires.
Vous souhaitez une formation ? N’hésitez pas à nous contacter : biolit@planetemer.org

Matériel nécessaire

Fonction du niveau de protocole réalisé.
Prenez contact avec nous pour en savoir davantage : biolit@planetemer.org

Les co-responsables

Tristan Diméglio

Tristan Diméglio

Chargé de Mission

Planète mer, Laboratoire de Biologie Marine de Dinard, Centre de Recherche et d’Enseignement sur les Systèmes Côtiers

Eric Feunteun

Eric Feunteun

Professeur du MNHN, chef de la station marine de Dinard

Le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN)

Laboratoire de Biologie Marine de Dinard, Centre de Recherche et d’Enseignement sur les Systèmes Côtiers