Aller au contenu
Agriculture - pêche Biodiversité Biologie Environnement Histoire - archéologie Lettres et langues Médecine - santé Sciences et musique Astronomie - géologie

Objectifs

Ce programme de recherche vise à présenter l’ensemble des patrimoines de la chefferie de Fondjomekwet. Il a aussi pour objet d’étudier les mécanismes en jeu autour de ce processus de sélection, des représentations locales associées au musée, aux visiteurs.

Actions concrètes

Réalisation d’un inventaire participatif, avec des représentants de la population de Fondjomekwet, sur ce qui fait patrimoine pour cette population. Reste à travailler : les modes de pratiques culturelles valorisés par la diaspora.

Déjà créé
À l'international
  • Cameroun

Type de projet : Sur le terrain, en ligne

Période de participation : Missions annuelles /ou pluri-annuelles

Niveau d'implication : Au cas par cas

Découvrez

Crédits photo ©Yves Girault
Crédits photo © Yves Girault
Crédits photo © Yves Girault
Crédits photo © Yves Girault
Crédits photo © Yves Girault

Description du projet

La région de l’Ouest-Cameroun fait l’objet, depuis 2004, d’un important programme de mise en valeur du « patrimoine culturel et naturel » visant à y développer l’activité touristique. Baptisé « la route des chefferies » (www.routedeschefferies.com), ce programme incite notamment les royaumes à créer des « cases patrimoniales » et des lieux d’hébergement et à identifier et rendre accessible les sites naturels ayant un potentiel attrait pour les visiteurs. C’est donc un processus à grande échelle (plus de cinquante royaumes sont partenaires), qui a déjà abouti à la création ou à la restauration d’une dizaine de musées dans cette région. Le plus souvent seules les autorités traditionnelles (les rois et leurs cours, les élites des royaumes) ont pris part  à la sélection de regalia (ensemble d’objets symboliques de la royauté), destinés à être exposés au regard de visiteurs locaux ou étrangers. Dans le cadre de ce projet nous avons donc souhaité travailler dans une démarche bien différente, basée sur un inventaire participatif du patrimoine de Fondjomekwet, pour présenter l’ensemble des patrimoines de la chefferie de Fondjomekwet et non exclusivement les régalias de celle-ci.

Ce programme de recherche a également pour objet d’étudier les mécanismes en jeu autour de ce processus de sélection, des représentations locales associées au musée, aux visiteurs, et les processus de (re)définition des identités locales qui accompagnent nécessairement ces phénomènes.

Lors de missions successives et thématiques il s’est agi de réaliser un inventaire participatif, avec donc des représentants de la population de Fondjomekwet, sur ce qui fait patrimoine pour cette population. Diverses approches thématiques ont été abordées : l’histoire de la chefferie, le pouvoir central de la chefferie bamilékée, l’économie (agriculture et élevage, artisanat et commerce), l’environnement, l’habitat (architecture traditionnelle/moderne et architecture du palais royal). Un thème reste à travailler ; il concerne les modes de pratiques culturelles valorisés par la diaspora.

La parole du chercheur

Ce programme de recherche participative nourrit notre réflexion plus théorique sur la recherche participative en soulevant notamment les questions suivantes :

– Quelles sont les différentes formes que revêt la participation des acteurs (institutionnels et individuels ; chercheurs et populations) lorsque le patrimoine est en jeu ?

– Quelles sont les différentes attitudes, ou postures, que prend plus spécifiquement le chercheur ? Initiateur, catalyseur…

– Quelles sont les apports, conditions et limites ou difficultés de la co-construction d’une recherche sur la patrimonialisation ?

– Quels sont les liens entre la perception de la nature de la demande, les résultats de la recherche, leurs restitutions et les marges de manoeuvre et les limites du chercheur dans l’ensemble du processus ?

La genèse du projet 

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une collaboration amorcée de longue date entre des membres de l’UMR 208 et Sa Majesté Yves Djombissié Kamga, Chef Supérieur du groupement Fondjomekwet (Ouest-Cameroun). Il a été initié en mars 2012, à la demande Sa Majesté Yves Djombissié Kamga qui est donc aussi co-responsable du projet.

Les co-responsables

Yves Girault

Yves Girault

Professeur

Le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN)

Patrimoines locaux, Environnement et Globalisation (PALOC)

Les partenaires