Aller au contenu

Objectifs

De nombreux sites d’intérêts géologiques disparaissent, non par négligence, mais par méconnaissance.
Vigie Terre propose de renseigner la mise au jour de nouveaux affleurements géologiques et de partager cette donnée à tous.

Actions concrètes

– mise à disposition d’un outil de saisie en ligne
– fiches pédagogiques (utilisation et concepts)
– fenêtre de visualisation des sites
– animation de réseaux et de territoires autour de l’activité

Déjà créé
Dans toute la France

Type de projet : Sur le terrain, en ligne

Niveau d'implication : Au cas par cas

Contact

Participez

Description du projet

La géodiversité est une composante essentielle de la nature au même titre que la biodiversité. Si sa fragilité apparaît moins évidente que celle du vivant il n’en demeure pas moins que l’érosion, les activités d’aménagement du territoire, les bouleversements climatiques affectent les objets géologiques. D’autre part l’acquisition de nouvelles données géologiques (coupes, fossiles, minéraux etc..) sont essentielles pour les projets de recherche comme cela peut être le cas pour la biodiversité. Une partie de ces nouvelles données peut provenir d’affleurements géologiques mis au jour à la faveur de phénomènes naturels (glissement de terrain par exemple) ou anthropiques (affleurements créés par des travaux d’aménagement du territoire par exemple). Souvent ces données nous échappent car elles sont rapidement soustraites à l’étude par des aménagements (construction, végétalisation). 

Le programme VigieTerre créé dans le cadre du projet collaboratif « 65 millions d’observateurs » a pour vocation à permettre le signalement rapide de nouveaux affleurements géologiques pour favoriser leur étude et permettre le prélèvement d’échantillons, voire évaluer la valeur patrimoniale du site. Contrairement à l’archéologie où les fouilles préventives font l’objet d’une réglementation, le sauvetage d’objets géologiques (dont les fossiles) ou de sites est aujourd’hui très limité. L’initiative VigieTerre pourrait être un premier pas vers une réglementation pour mieux sauvegarder le patrimoine géologique. 

La participation

Formation nécessaire

Un formation aux objectifs du projet et aux notions du patrimoine géologique et de la géologie est à prévoir.

Matériel nécessaire

Appareil photo
Prise de notes
Cartes

Les co-responsables

Grégoire Egoroff

Grégoire Egoroff

Géologue Ingénieur Patrimoine géologique

Le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN)

UMS-Patrinat/CR2P

Grégoire Egoroff

UMS-Patrinat/CR2P

Isabelle Rouget

Isabelle Rouget

Enseignant-Chercheur

Le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN)

UMR 7207 CR2P

Isabelle Rouget

Asma Steinhausser

Asma Steinhausser

Coordination des projets de sciences participatives Vigie-Ciel et Vigie-Terre

Le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN)

CR2P

Asma Steinhausser