Aller au contenu

Objectifs

Vigie-Ciel a pour objectif d’impliquer les citoyens dans une recherche située à l’interface de l’astronomie et de la géologie : la caractérisation de la matière extraterrestre arrivant sur Terre.

Actions concrètes

Vigie-Ciel vise à impliquer les publics dans l’observation de météores, la recherche de météorites fraichement tombées et l’identification de nouveaux cratères d’Impact sur Terre.

Déjà créé
En France métropolitaine

Type de projet : Sur le terrain, en ligne

Période de participation : Toute l’année

Niveau d'implication : Au cas par cas

Participez

Observer le ciel
Rechercher des météorites
Crédits photo YohanGruson-Daniel

Description du projet

Le constat au départ du programme Vigie-Ciel est simple, on a retrouvé beaucoup moins de météorites au XXe siècle qu’au XIXe, urbanisation, méconnaissance des objets et du phénomène… plusieurs hypothèses peuvent permettre d’expliquer ce résultat. 

Vigie Ciel a été créé pour ne plus rater ces objets précieux pour l’étude de l’origine du système solaire. 

Vigie-Ciel s’appuie sur le réseau de caméras FRIPON (Fireball Recovery and Interplanetary Observation Network), mis en place en France dans le cadre d’un projet ANR porté par l’Observatoire de Paris. Les zones de chutes ainsi définies par les astronomes permettent aux acteurs sensibilisés et formés sur le terrain d’agir rapidement et de rechercher les météorites avant que ces dernières ne soient altérées.

Les enjeux de la mise en place d’un tel programme sont de sensibiliser les publics, de les former pour faciliter leur participation et nourrir leur intérêt, et aussi de maintenir cet intérêt sur le long terme. À cette fin, il s’appuie sur un réseau de partenaires régionaux et locaux très variés, parmi lesquels divers acteurs de la CSTI (Culture Scientifique, Technique et Industrielle), des sociétés savantes et des enseignants. Ces partenaires contribuent à l’élaboration du programme. Ils s’enrichissent mutuellement en développant des pratiques innovantes permettant de renforcer les liens entre médiation, recherche et culture. 

Ils s’appuient sur un ensemble d’outils co-construits (mallettes pédagogiques et propositions d’activités associées, présentations, expositions, brochures, etc.) pour former des médiateurs dans leur région, afin de mieux faire connaître les phénomènes étudiés et inviter les citoyens à participer au programme.

La participation

Formation nécessaire

Formation recommandée

Les co-responsables

Asma Steinhausser

Asma Steinhausser

Coordination des projets de sciences participatives Vigie-Ciel et Vigie-Terre

Le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN)

CR2P

Asma Steinhausser

Brigitte Zanda

Brigitte Zanda

Maître de conférences MNHN - Responsable scientifique de Vigie-Ciel

Le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN)

Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie (IMPMC)

Les partenaires